Déplacement du Cavalier et du pion

By | 24 septembre 2017

Coucou, c’est Fafache

Nous allons voir cette fois-ci les pièces un peu compliquées, par exemple:

le Cavalier.

Alors le Cavalier, c’est un déplacement assez particulier. Pour faire simple c’est un déplacement tout droit et un déplacement en diagonale. Dans ce sens là ça peut donner un déplacement tout droit et un déplacement en diagonale.

diagramme d'échecs montrant le déplacement d'un Cavalier

Bien entendu on peut aller sur le côté, donc un déplacement tout droit et un déplacement en diagonale. Quelque soit le diagonale. C’est-à-dire qu’en partant de là, on aurait pu faire un déplacement tout droit et un déplacement en diagonale. Voilà ! Pareil dans l’autre sens un déplacement tout droit, un déplacement en diagonale.

Un déplacement tout droit, un déplacement en diagonale. Voilà pour le Cavalier, la version simple.

Alors comme vous avez pu le voir tout à l’heure, je suis passé au dessus du Cavalier. En effet, le Cavalier est la seule pièce qui peut sauter au dessus des autres pièces.

diagramme d'échecs montrant un Cavalier sauteur

Le Fou, la Tour, la Dame, le Roi, le pion, tout peut sauter au-dessus de toutes les pièces. Ça lui donne un avantage dans les positions refermées où il y a plein de pièces un peu partout et là, le cavalier va pouvoir sauter au dessus et aller attaquer chez l’adversaire.

Tel un cheval qui saute au-dessus de la première ligne de front et qui va attaquer derrière la ligne de front. C’est la seule pièce qui fait ça. On est bien d’accord ! Donc, ça c’est pour le Cavalier. C’est un déplacement assez particulier, il faut arriver à le prendre.

Pour enseigner aux enfants par exemple, comme c’est déplacement un peu compliqué, dès fois on utilise le principe du Cavalier justement. Alors un principe assez sonore et qui consiste à dire Ca-va-lier. Tant qu’il y a des A ça va tout droit et -lier ça va sur le côté. Ca-va-lier.

Diagramme d'échecs avec le principe du Ca-va-lier

C’est la technique de base qui marche dans les 2 sens, Ca-va-lier. Alors souvent on parle d’un déplacement en L comme vous avez pu le voir.

Ce Cavalier qui est allé là est parti de là. Il continue comme ça. Ça fait un déplacement en L. Manque de bol, ça ne marche pas quand on fait Ca-va-lier ou là le L est un petit peu sur le côté. Un petit peu à l’envers.

diagramme d'échecs avec le déplacement en L du Cavalier

Mais la manière officielle, celle dont tout le monde est d’accord, c’est un coup tout droit, un coup sur le côté. Un coup tout droit, un coup en diagonale. C’est la meilleure manière de se représenter le déplacement du Cavalier et ça aide aussi pour la tactique de se le représenter comme ça.

Après vous trouvez votre manière. Voilà, ce mouvement il est comme ça et logiquement si vous faites ça, vous vous retrouvez d’une case noire sur une case blanche.

Donc un coup tout droit, un coup sur le côté parce que le principe du Cavalier, on pourrait avoir tendance à faire des Ca-va-liers ou des trucs comme ça. Ça ne marche pas. C’est un coup tout droit ou un coup sur le côté tout droit et un coup en diagonale. Voilà pour le Cavalier.

le pion

On va voir maintenant le Pion. Alors le pion est une pièce assez particulière. Déjà, c’est la seule pièce du jeu qui ne recule pas. Elle ne peut pas reculer. Quoi qu’elle fasse, elle avance de ligne en ligne vers le camp ennemi jusqu’à l’extrémité.

diagramme d'échecs montrant le déplacement simple du pion

Par défaut, le Pion avance d’une case. Voilà, on a fait le tour, le déplacement d’un pion c’est ça ! Donc d’une case. Voilà. C’est aussi simple que ça. Enfin pas tout à fait.

Au début du jeu les Pions noirs sont sur la 7ème ligne et les Pions blancs sont sur la 2nde ligne. Donc ce pion là est sur sa case d’origine. Il a commencé le jeu comme ça. Ça ne peut pas être une pièce qui vient d’un autre endroit, il ne se déplace pas de côté, il ne se déplace que devant et qu’en ligne droite. A part pour les prises mais ça on verra ça pus tard.

diagramme d'échecs montrant les possibilité de déplacement pour un pion sur sa case d'origine

Quand il est sur sa case d’origine, il peut avancer d’une case comme normale, et il a le choix quelque soit le moment du jeu, même si on est presque à la fin, tant qu’il est sur sa case d’origine, ce Pion peut choisir de se déplacer d’une case ou de 2.

Voilà pour le pion. Donc les déplacements du Pion c’est un coup, un coup… et ainsi de suite. Bien entendu il n’y a pas qu’un seul Pion, il y en a 8, donc suivant la position ça donne les structures de Pion.

Le Pion est une des pièces les plus difficiles à maîtriser parce qu’en fait c’est 1/8ème de la pièce. Ce sont les fantassins et les Pions tous ensemble forment une grosse pièce qui forme l’âme et la structure du jeu.

Donc retenez pour l’instant, quand le Pion est sur sa case d’origine, il peut aller soit d’une case comme normale, soit de 2 cases. Et sinon il avance d’un coup et à aucun moment il ne recule. On ne peut pas revenir en arrière pour aucune raison.

Voilà pour le Pion, voilà pour le Cavalier et bien entendu le Pion ne peut pas sauter au-dessus d’une autre pièce.

diagramme d'échecs avec des pions bélier

Quand les Pions sont face à face comme ceci, ils sont bloqués. Ils ne peuvent pas avancer ni dans un sens ni dans l’autre. On appelle ça des Pions béliers. Alors soit on arrive à supprimer ce Pion, soit le Pion arrive à prendre une autre pièce. On verra ça plus tard dans les interactions entre les différentes pièces.

Voilà pour le Cavalier. Le Cavalier je rappelle, c’est un coup tout droit, un coup en diagonale et pour le pion, ça va tout droit d’une case à la fois sauf quand c’est sur sa case d’origine où là ça peut se déplacer de 2 cases.

Voilà, à bientôt !

Fafache

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *