le développement et le temps

By | 26 septembre 2017

Coucou c’est Fafache

le développement

Donc nous allons cette fois-ci un concept d’ouverture très important, il s’agit du développement. Alors qu’est-ce que c’est le développement ? A quoi ça sert ?

Alors au début du jeu et quand on ne sait pas jouer du tout, on a tendance à sortir une pièce et puis quand cette pièce peut attaquer, on va attaquer et on se fait généralement zigouiller cette pièce et puis alors on sort une autre pièce et puis et cetera et cetera. Sans se poser la question où serait cette pièce ? Où serait la meilleure case pour cette pièce ? Est-ce que ce ne serait pas mieux de se faire un sport d’équipe, c’est-à-dire plusieurs pièces qui vont attaquer en même temps ? C’est peut-être plus compliqué à contrer.

Le but du développement c’est sortir les pièces le plus rapidement possible et sur les meilleures cases. Voilà une définition simple et basique.

Donc il y a différents types de pions. Alors on va commencer par les pions. Ces deux pions là, le pion D et le pion E et ceux-là aussi, plus ils peuvent sortir tôt pour aller conquérir le centre mieux c’est. Mais dès fois il vaut mieux le sortir que d’une case pour consolider une case du centre et c’est ce qu’on appelle un point de surprotection.

Donc les deux pions sont trop là ! Dès qu’ils peuvent, dès qu’ils ont l’occasion et dans la mesure où dans l’ouverture c’est important, ils vont avancer. Ces deux pions là ils peuvent avancer il n’y a pas de souci. Pour les pions des ailes, ça dépend si on va roquer ou pas sur cette aile.

Alors généralement on roque le plus souvent sur l’aile Roi, donc ces trois pions, en général, on évite de les sortir sauf dans certains cas. Et les pions du roque ne sont jamais aussi forts que sur leur case d’origine. Donc si vous sortez un pion là vous affaiblissez le roque, vous empêchez certaines attaques, on est d’accord, mais vous affaiblissez le roque. La réponse ne sera pas forcément la même ensuite face à une attaque.

Pour les pions comme je disais, ces deux pions sont trop, vous pouvez les ouvrir. Un pion du flanc vous pouvez l’ouvrir si vous n’avez pas l’intention de roquer de ce côté-là.

Pour les pièces, il y a une règle qui dit : il est préférable de sortir d’abord un Cavalier avant le Fou d’une aile. Donc par exemple si on joue e4, voilà e5, il va être souvent, et de la plupart des ouvertures classiques qui ont duré dans le temps, plutôt il est profitable de sortir le cavalier en f3 plutôt que d’abord sortir le Fou.

Même s’il existe des ouvertures où on sort d’abord le fou mais c’est des ouvertures assez anciennes et on s’est rendu compte, avec le temps, qu’il valait mieux sortir les Cavaliers avant les Fous. Ça ne veut pas dire qu’il ne faut pas sortir les Fous. D’abord le Cavalier ensuite le Fou.

La Dame au début, il faut éviter de la sortir trop tôt donc souvent les débutants ils se retrouvent à jouer des coups comme ça donc à sortir d’abord le Fou, et puis tenter d’attaquer comme ceci tout simplement.

Donc c’est très bien on a attaqué et face à des joueurs très faibles il y a éventuellement des possibilités à… Les joueurs ils vont avoir tendance à protéger son pion pour éviter un mal du berger.

Là on vient attaquer et mince il y a un échec donc on remet le cavalier et il y a un échec, on sort le Roi et là on commence à prendre le pion, c’est la bérézina.

 

Alors dans cet exemple on voit qu’on a développé deux pièces. D’un autre côté les noirs n’ en ont développé qu’une. Et avec ces deux pièces on a attaqué.

Dans ce cas là ça a marché mais si on avait commencé à avoir des réponses un petit peu dignes de ce nom plutôt que sortir le fou, généralement les noirs ils sortent le cavalier. Donc là le plan c’est fini!

Donc on ne sort pas la Dame, on peut essayer d’attaquer mais ça ne passe pas et en plus on commence à se faire attaquer donc il va falloir commencer à défendre. Et là c’est les noirs qui… Ils sont en train de prendre l’ascendant.

Donc à chaque coup si vous regardez bien, les noirs développent une pièce. Les blancs aussi mais on se retrouve dans des positions où c’est moins favorable pour les blancs.

Et les blancs commencent à devenir… Normalement ils attaquent donc ils sont censés attaquer et bien là, ils commencent à se défendre.

D’ailleurs on va commencer à attaquer vraiment. Pas là tout de suite. On va attaquer tout simplement ! Donc là dans ce cas là, les blancs ont sorti trois cases, trois pièces et les noirs ont sorti trois pièces.

Tout va bien, il y a un équilibre de développement mais on sent que les noirs ont presque l’initiative. Alors l‘initiative c’est : j’attaque, tu défends, j’attaque, tu défends, j’attaque, tu défends. Et l’initiative c’est une chose importante c’est pareil dans l’ouverture.

Donc une chose à prendre en compte, c’est à chaque coup il faudrait développer une pièce ou sortir un pion qui va permettre de développer une pièce. Donc il faut se poser cette question. Est-ce que quand je joue ce coup ça a fait évoluer mon développement ? Oui, non, peut être !

Est-ce que ça me permet de contrôler le centre ? Ça c’est le centre. Et une fois qu’on une avance de développement ou on a conquis le centre et cetera, on peut considérer une attaque. Il faut d’abord amener le Roi de côté.

le temps

Je vais vous expliquer aussi le concept du temps. Donc le concept du temps c’est éviter de perdre du temps dans les mouvements erratiques. Par exemple on joue ça !

Et là les blancs disent tiens, je vais protéger d’abord le pion. Ok donc pendant ce temps les noirs ils se disent « tu te protèges, j’attaque, finalement tu ne m’attaques pas. » Et bien je vais t’attaquer ok. Tu m’attaques, je défends.

Et maintenant on se dit oui mais ce fou là il est embêtant parce qu’il empêche de sortir ce pion. On va le sortir là.

Donc nous avons bougé deux fois ce fou là ! Et pour répondre à cela, les noirs sortent un fou. C’est un exemple, tout va bien. Et là on va compter le nombre de pièces qui sont sortis.

Donc pour les blancs il y a une pièce qui est sortie et une autre pièce qui est sortie, ça fait deux. Et pour les noirs, là c’est au blanc de jouer donc les noirs ont joué autant de fois que les blancs. Ils ont sorti une, deux, trois pièces.

Et donc on peut dire des blancs qu’ils ont perdu un temps. Ils ont perdu un temps à ce moment là quand ils ont sorti un Fou et ensuite ils ont rejoué cette pièce une deuxième fois. Tandis que si ils l’avaient mis directement là, ils n’auraient pas perdu un temps.

A chaque fois qu’on peut forcer l’adversaire à perdre un temps, à rejouer une pièce, on lui fait perdre du temps et donc ça donne un avantage à celui qui gagne du temps si j’ose dire. C’est comme si il jouait plus souvent.

Voilà, c’est pour le concept du temps. Ça se travaille c’est comme tout mais dans les ouvertures, surtout dans les débuts ouverts, Type E4 et tout ça où le développement des pièces est très important. Il faut vite développer ses pièces parce que sinon on se fait massacrer.

Le concept du temps est extrêmement important. Donc on voit ça au fur et à mesure des ouvertures. J’en reparlerai abondamment au cours des différentes ouvertures étudiées.

Voilà à bientôt !

Fafache

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *