la notation

By | 3 octobre 2017

Coucou, c’est Fafache

Nous allons voir cette fois-ci:

la notation

Alors à quoi sert la notation ? Ça sert à pouvoir noter ses parties, pour pouvoir les retravailler ensuite. Alors ça sert pour ses propres parties, pour pouvoir les analyser mais ça sert aussi pour pouvoir étudier les parties des grands maîtres par exemple.

Donc sur une simple feuille de papier, on peut noter les parties. Pour cela, on se sert des coordonnées du jeu. Normalement, il y a les chiffres 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8 qui désignent la 1ère ligne, la 2ème ligne, la 3ème ligne et cetera, jusqu’à la 8ème ligne.

diagramme d'échecs montrant la case e4Et nous avons dans les colonnes, la colonne A, la colonne B, la colonne C, la colonne D et cetera jusqu’à H, la colonne H. Donc pour désigner une case, je vous le rappelle, par exemple cette case là, c’est la case E4 qui se situe sur la colonne E et sur la 4ème ligne. Donc ça c’est la case e4 (en jaune).

Dans le même état d’esprit, ça c’est la case b6, donc on dit d’abord la lettre et ensuite le chiffre. Ça c’est pour le nom des cases.

diagramme d'échecs montrant la case b6

Par défaut, on marque le nom de la pièce, l’initiale du nom de la pièce et la case sur laquelle elle va. Dans ce cas-là, on va jouer par exemple le Cavalier qui va aller en F3. Donc, c’est tout simplement Cavalier Cf3. Voilà, comme ceci. C’est exactement noté comme ceci.

Alors dans beaucoup de livres, le C est remplacé par une figurine d’un Cavalier mais c’est la même chose. Cavalier F3, donc le cavalier va en F3. Si on veut déplacer un Pion, on ne marque rien. On marque juste la case d’arrivée.

Par exemple dans ce cas-là, e6, comme ceci. Et on marque un 1 pour dire que c’est le 1er coup. Tout cela c’est le 1er coup. Donc cavalier F3 E6. Juste Cavalier F3, c’est un demi coup et E6 c’est un demi coup.

On peut continuer E4, on marque juste la case d’arrivée puisque c’est un Pion. On est d’accord là-dessus ? Ça c’est le cas facile.

Alors on continue comme ça, le Pion va avancer donc on met D5 pour dire qu’un Pion arrive en D5 et il n’y a qu’un seul Pion qui peut arriver en D5 et il n’y a pas d’autres pièces de toute façon.

Alors quand il s’agit de prendre, on va prendre un autre exemple. Si par exemple le Fou se déplace là, on va mettre le Fou là. Donc, Fe2. En effet, le fou est allé en E2 et comme il n’y a qu’un seul Fou qui est capable d’aller en E2 et bien la question ne se pose pas.

On va se mettre là, donc Cavalier F6 et là on va jouer, je ne sais pas moi, B3. Alors, pour ce qui est de la capture, généralement on marque la pièce qui capture, Cavalier, une petite croix et la case sur laquelle on arrive. Cavalier prend E4. En effet on est sur la case E4, c’est le Cavalier qui prend E4 donc voilà, on fait comme ça.

Et si c’est un Pion qui prend, on va se mettre là, si le Pion va en D3, on va jouer ça. Et si c’est un Pion qui prend le Cavalier E4, dans ce cas-là on ne marque pas la pièce et on prend juste, dans ce cas-là on a D le Pion de la colonne D, prend E4. Mais de toute façon il n’y a personne d’autres qui peut le prendre, donc normalement ça se note prend E4. Juste prend E4.

Qu’est-ce qu’on n’a pas vu ?

Alors il y a les coups spéciaux. On prend E4, on va sortir un Fou et là, regardez !

diagramme d'échecs avec un problème ou deux pièces peuvent arriver sur la même case

On pourrait dire Cd2. Mais si on dit C Cavalier D2, c’est lequel qui va en D2 ? En effet, celui là peut aller en D2 et celui là peut aller en D2. Dans ce cas-là, comment on fait ? On rajoute entre le cavalier et la case d’arrivée, la colonne par défaut et si c’est sur la même colonne, on en rajoute la ligne.

Dans ce cas-là, ils ne sont pas sur la même colonne, il y en a un qui est sur la colonne B et l’autre qui est sur la colonne F, donc on marque Cbd2. Comme ceci Cbd2. Dans le même état d’esprit, il y a le Cbd7 …

Qu’est-ce qu’on n’a pas vu encore ? Le roque.

Le roque ça se joue, on déplace le Roi et la Tour se ramène de l’autre côté. Le roque se note avec 2 ronds reliés par un trait. Voilà, ça c’est pour le roque.

Alors on va jouer encore un petit peu, Fou B2, on va sortir un Fou. Le but ce n’est pas de faire une belle partie. On va sortir le Pion, le Pion va avancer, on va sortir la Dame. Dc2. On va bouger le Roi donc c’est RH8. Ça s’écrit comme ça se prononce Rh8.

Et pour ce qui est du grand roque, on ramène le Roi de 2 cases et la Tour vient de l’autre côté, ça se note comme ça. Donc le petit roque c’était comme ça : un rond, un trait, et un rond, une paire de lunettes. Et le grand roque c’est : un rond, un trait, un rond et encore un trait et encore un rond. Donc c’est pour les extraterrestres qui ont 3 yeux. Ça c’est pour le roque.

Ensuite, qu’est-ce que nous n’avons pas vu ? Nous n’avons pas vu les échecs. Alors on va sortir la position.

diagramme d'échecs avec une position d'éxemple

Tout à l’heure on avait vu que les 2 Cavaliers pouvaient arriver sur une même case. Là on va voir que les 2 tours peuvent arriver sur une même case, par exemple celles-ci !

Mais les 2 sont sur la même colonne donc on ne peut pas marquer Tour A5, ça ne marche pas. C’est un coup qui est possible mais le problème c’est que là on a 2 Tours sur la colonne A. Donc quand on marque Tour A5, on ne sait pas si c’est celle-là ou si c’est celle-là. Dans ce cas-là, on note, par défaut c’est les colonnes et sinon c’est les lignes. Dans ce cas-là Tour 8 à 5. Voilà et on s’y retrouve.

Ensuite ce qu’on n’a pas vu, c’est les échecs.

Alors les échecs c’est Fou C4 et on rajoute un échec comme ceci. Donc le Roi se déplace, voilà, derrière ça on va bouger le Roi comme ça et les noirs vont avancer de 2 cases.

Donc je vous rappelle dans ce cas-là, au coup suivant et uniquement au coup suivant, on peut prendre en passant. Et là on fait le Pion prend B6 et souvent on rajoute derrière EP, comme en passant. Comme ça il y n’a pas de … On ne se trompe pas mais techniquement le coup c’est prend B6 parce qu’on estime qu’on prend le Pion quand il passe en B6. Voilà.

Qu’est-ce qu’on peut dire d’autre ? C’est aux noirs de jouer, donc ils vont faire n’importe quoi comme ceci, toujours, là c’était T3a4 donc ce n’est pas celle-là, c’est bien celle-là qui était sur la 3ème ligne qui est remontée.

Et ce que nous n’avons pas vu en dernier c’est le mat.

Alors on peut considérer qu’un échec c’est un plus et le mat c’est un plus et un 2ème plus, imbriqué. Donc, c’est un mat ou alors un dièse. C’est le même principe.

Souvent ce qu’il se fait également c’est quand il y a un échec double, c’est plutôt que de mettre un échec ou un plus pour dire échec, on met 2 plus l’un derrière l’autre. Pour dire échec 2 fois. Ça c’est pour une question de s’y retrouver.

Donc la notation c’est de l’entraînement, il suffit de le faire et en s’entraînant un petit peu ça vient tout seul. Voilà pour la notation.

A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *